Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

Robert, ce héros

Quel beau cadeau que la présence de Robert BADINTER à Quimper il y a quelques jours. Le camarade de 83 ans a tout simplement enchanté les cloisons du Chapeau rouge, à tel point que même les sièges en pleurent encore. L’art oratoire au service d’une humanité qui transpirait chaque mot ont donné une telle force et intelligence aux propos, qu’à chaque fin de phrase, nous avions tous envie de le remercier.

Entre un propos historique sur les subtilités politiques qui ont à l’époque permit l’adoption du texte de l’abolition, notamment au sénat, et la situation actuelle du courant abolitionniste au niveau mondial, Robert Badinter, aussi bien sur le fond que sur la forme, a su nous transmettre un message d’une force que je n’avais jamais entendue jusqu’alors.

Ce n’est pas pour rien que tant de Quimpérois s’étaient donnés RDV ce soir là et que tant d’entre eux sont même restés dans le froid pour entendre l’ancien garde des sceaux, ce qui, certes évidemment est regrettable, mais en même temps tellement significatif.

L’on ne peut qu’être heureux et fier d’avoir rencontré un tel personnage qui a fait l’histoire de notre pays, et sa formule finale suite aux éloges mérités, agréablement prononcés par Jean-Jacques URVOAS en dit long sur le personnage : « Mon père aurait été fier et ma mère aurait cru tout ce que tu as dit ». La politique est aussi et surtout affaire d’humilité…

François, notre candidat

Le peuple de gauche s’est exprimé clairement et sans ambiguïté dimanche dernier. François HOLLANDE a été désigné, et surtout bien désigné.

Jean-François Copé aurait très certainement préféré avoir à commenter le résultat des primaires le lundi 17 octobre, après une nuit fiévreuse de dépouillement pour un résultat se jouant à quelques voix…

Les primaires citoyennes furent une réussite totale, un moment de démocratie et de citoyenneté qui honore le parti socialiste. Du bureau national aux assesseurs des 9 et 16, celles et ceux qui les ont organisées et qui les ont animées peuvent aujourd’hui en être fiers. Les quelques camarades qui ont pu faire part de leur scepticisme il y a encore peu voient les choses bien différemment aujourd’hui et c’est heureux.

Dans le Finistère, le travail a été admirablement mené, et je ne citerai personne, car ils sont trop nombreux et se reconnaîtront…

Pour une part plus personnelle, depuis des mois, j’ai pris part avec d’autres à la campagne dite « générale » pour l’incitation à se rendre aux urnes, tout en participant parallèlement avec dynamisme à la campagne en faveur de Martine AUBRY. Ce moment fut marqué par le seau de l’enthousiasme, et par l’adhésion de nombreuses personnalités issues du monde associatif, culturel, sportif, de l’économie solidaire, de l’insertion etc…

Une fois cette séquence politique passée ; notre chapeau commun est de battre la droite extrême et l’extrême droite l’an prochain, dans le respect des engagements du projet socialiste, et auprès de la première secrétaire de ce même parti, comme auprès de notre candidat. Il nous faudra continuer cette entreprise de fédération autour des valeurs de gauche. Après un peu de repos et de réflexion, nous mettrons cette énergie au service de la victoire de François HOLLANDE pour 2012, nous le devons aux Français.

Lettre à mes camarades

Bonjour,

Je soutiens et voterai Martine Aubry aux primaires citoyennes.

Ce choix repose avant tout sur une détermination chevillée au corps que je partage avec elle d’accompagner celles et ceux qui souffrent dans notre pays, et plus particulièrement depuis la dernière élection présidentielle.

Faire de la politique, au sens noble du terme, au sens « politis » revient à l’idée de changer la vie de la cité. C’est le sens de l’engagement de Martine Aubry, qui dans son parcours de femme de gauche, comme de femme d’état, pour les Lillois, comme pour tous les français, a souvent contribuer à changer la vie.

La CMU et les 35 heures, deux mesures que l’on doit à Martine Aubry ont amélioré le quotidien de millions de nos compatriotes. Ces deux créations, non seulement sont des avancées sociales majeures du siècle dernier, mais demandaient également des compétences économiques d’une rare précision.

Par ailleurs, sur la question du handicap, qui fut ma porte d’entrée en politique, si le parti socialiste à ce jour n’en fait plus une question périphérique, c’est par l’action de Martine Aubry en tant que première secrétaire du parti socialiste, qui a remis celui-ci au travail. Avec d’autres, j’ai porté sur Quimper de fortes revendications, qui à ce jour font aujourd’hui parti du projet politique socialiste, en matière d’intégration scolaire, d’insertion professionnelle, d’accès à tout pour tous, de compensation universelle et d’augmentation de l’AAH.

A cette image, la façon de faire de la politique de Martine Aubry s’inscrit dans un processus de modernité et de clarté sur de nombreuses propositions, ancrées à gauche. C’est notamment le cas sur la question de l’emploi des jeunes (300 000 emplois financés et planifiés), de la sortie du nucléaire (première du classement « greenpeace » avec Eva Joly), du non cumul des mandats (qui restaurera la confiance entre le peuple et les élus) etc… Seule cette clarté saura rassembler la gauche en Mai 2012, et réunir ainsi les conditions de la victoire. Il ne s’agit pas de gagner pour le plaisir de battre Sarkozy et Le Pen, mais cette clarté affichée permet également de gagner pour aller vers les français qui nous attendent aujourd’hui.

Enfin, les 9 et 16 Octobre prochain, je ferai le choix et d’un vote utile, et surtout celui de la compétence et des convictions. Car notre pays, nos compatriotes, ont besoin d’un engagement sincère qui, sans promettre l’impossible, tant notre république a été abîmée, saura redresser le pays, dans le contexte que nous connaissons aujourd’hui.

Les compétences au service des convictions font de Martine Aubry la présidente qu’il nous faut.

Amitiés »

Jean-Marc Tanguy,

Conseiller municipal délégué aux personnes en situation de handicap – Ville de Quimper

Martine, la passion de l’autre

La journée « handicap tous concernés » fut une véritable réussite, en terme de rencontres et de partage, comme nous le souhaitions initialement. Sans tomber dans quelconque amalgame,et en total respect des associations coorganisatrices, cette journée porte la marque d’une certaine façon moderne de faire de la politique.

Une politique en proximité, à dimension humaine, dans le sens « politis » du terme, qui se veut une transformation de la cité pour le bien commun, et non une transformation de soi même pour assouvir une vieille ambition. Cette sincérité dans l’action s’inspire de modèles en politique. Martine AUBRY en fait partie. C’est en effet LA candidature de convictions de ces primaires citoyennes. Il ne vous reste qu’une semaine pour non pas faire le choix des sondages, des médias et de l’image mais pour voter pour celle qui porte en elle la volonté du changement chevillée au corps, car Martine Aubry a l’ambition du progrès de tous avant le sien et c’est la seule façon non seulement de battre la violence incarnée par Sarkozy et Marine Le Pen, mais pour ensuite porte une action qui saura rassembler le pays, réparer la casse et construire une société de l’attention à l’autre…