Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

Thérapie politique

Le 10 mai 1981, je viens d’apprendre que ma mère n’est pas sortie dans la ville fêter l’événement… Sans doute à cause du jeune enfant dont elle s’occupait alors…

Cette fois ci, quelques 30 ans après, je souhaite avec elle et tant d’autres célébrer enfin ce changement que nous souhaitons tant et qui s’impose à nous.

A comparer les discours du jour, aucun doute, d’un côté, des couleurs, des sourires et surtout des propositions concrètes pour l’emploi, le pouvoir d’achat, pour la justice sociale afin de respecter celles et ceux qui ont été ignoré(e)s depuis 5 ans.

En face, de l‘agressivité, de la haine et surtout, uniquement des propositions où l’on se dit qu’il ne manque qu’une perruque blonde à l’orateur agité à la tribune. Une France de la division, pour un candidat qui si par malheur et par erreur était reconduit par nos compatriotes glisserait dangereusement au service d’un président qui serait complètement décomplexé, ce qui laisse augurer de l’état de la nation dans les cinq ans à venir.

Alors, je veux défiler fièrement au bras de Marie Tanguy dimanche, dans une semaine, bien sûr avant tout pour toutes les raisons évoquées précédemment, mais aussi, tant qu’à faire, pour boucler la boucle personnelle…

Le clip de campagne

Juste au cas où vous seriez passé à côté, je vous conseille vivement la vidéo ci dessous, qui incarne pleinement, d’une part le changement, et d’autre part l’appaisement que François HOLLANDE saura donner à notre pays, brutalisé depuis 5 ans :

 

 

Deux folles journées

Hier soir, le message des français signifie d’une part qu’il y a incontestablement une adhésion au projet présidentiel de François HOLLANDE, qui obtient pour un candidat socialiste le chiffre le plus élevé de l’histoire, si on excepte 1988.

D’autre part, le rejet du président sortant est massif au regard de la faiblesse de son score, car pour la première fois de l’histoire, un président sortant n’est pas en tête du premier tour et tant les français ont préféré l’original à la copie en votant pour la candidate nationaliste.

Ce score ne doit son explication qu’au choix d’une ligne droitière lors de cette campagne, car Sarkozy a semé dans le jardin de Le Pen… A Force de mettre sur la table le halal, le référendum sur l’immigration etc.. Il a pris deux vagues en pleine figure, une sur sa gauche et une autre sur sa droite.

Aujourd’hui, comme en atteste la photo suivante avec Jean-Jacques URVOAS, François HOLLANDE est venu sur QUIMPER pour un rassemblement place Saint Corentin qui a vu plus de 3000 personnes crier son désir de changement. Pas mal pour un lundi aprem…

Pour l’avoir vu de près aujourd’hui, notamment en mairie de Quimper, je peux vous garantir qu’il est déterminé et complètement habité par l’envie de réussir le changement. Nous mettrons toutes nos forces pour transformer l’essai de dimanche dernier, et très vite, inlassablement, nous allons repartir en campagne.

Le changement ou le chaos

Dimanche dernier à Vincennes, des couleurs, des sourires, des visages et beaucoup d’espoir au devant de François HOLLANDE dans une ambiance qui incarnait tant cette volonté du changement.

Il ne doit manquer aucune voix dès Dimanche prochain, car le président sortant sait qu’au-delà du facteur X, qui par définition est impossible à anticiper, son seul salut peut venir d’un score de premier tour qui le positionnerait devant le candidat socialiste. Il le dit lui-même.

Positionnons dans une hypothèse qu’il ne faut pas nier, pour précisément ne pas se tromper de bulletin dimanche prochain. Imaginons le président sortant réélu..

Tout d’abord il pourra dire qu’il a eu raison seul. Seul contre les médias (ce qui au passage est bien sur erroné), seul contre l’intelligencia parisienne, seul contre son propre camp (certains ne s’en cachent plus), bref, seul contre la France entière.. Le pays ne survivrait pas à ce président que l’on ne connaît que trop, si en plus, il se décomplexe..

Ensuite, toujours dans cette même optique, il s’agirait d’un dernier mandat, donc pas d’examen de passage à la fin de ce quinquennat. Ainsi, tout ce qu’il n’a pas osé faire, il le mettrait en place. Autant dire qu’à nouveau, le pire serait à venir.

Ainsi, car François HOLLANDE est aux antipodes de la philosophie de ce règne finissant, qui aura commencé par le bouclier fiscal et s’achève par la TVA sociale, qui a commencé par le Fouquet’s et s’achève par le Crillon. Si le vote doit être utile, il doit surtout être celui du changement, pour ne laisser aucune chance à celui qui peut définitivement démanteler notre pacte républicain.

Pas une voix ne doit manquer dimanche prochain à François HOLLANDE, pour redresser le pays dans la justice.

Une campagne à 100%

Un billet pour exprimer et peut-être partager une joie très personnelle de faire campagne tous les jours pour une cause en laquelle je crois, et avec l’irrésistible envie de participer à ce qui pourrait être une incarnation de ce que  beaucoup de camarades, respectueusement plus âgés m’ont souvent raconté l’œil pétillant.

Peut-être que le 06 Mai 2012 ne sera pas le 10 Mai 81, mais il ne peut ressembler au 6 mai 2007… Justice sociale, justice fiscale, justice territoriale, éducation, égalité, et nouveaux droits peuvent prendre corps et nous ne pouvons nous permettre de passer à côté d’un tel RDV.

Le pays peut profondément changer et il sera redonné dignité à toutes celles et ceux qui depuis 5 ans ont été oubliés et pire écrasés. Le président que serait  François Hollande saura les respecter, et les réconcilier avec la promesse républicaine.

En traversant en long, en large et en travers Quimper, Ergué-Gabéric, Pluguffan, Plomelin, Fouesnant, La Forêt-Fouesnant, Clohars-Fouesnant, Bénodet, Pleuven, Saint-Evarzec, Gouesnac’h, Briec, Landrévarzec, Edern, Landudal et Langolen, avec parfois 5 communes par jour, en jouant limite avec les fuseaux horaires, je côtoie au quotidien Jean-Jacques URVOAS, porte-parole du candidat sur la circonscription, député sur ce même territoire et je vous incite plus que jamais à venir l’écouter, comme beaucoup le font déjà dans les réunions publiques de présentation des propositions de François HOLLANDE.

Tout d’abord, car il le fait avec talent et sans superflu. Ensuite avec une sincérité qui caractérise un personnage intègre, droit et passionné. J’aurai bien sur très prochainement d’autres occasions de vous entretenir de ce sujet..

Si cette campagne n’est pas aussi enthousiasmante que ce que l’on était en droit d’attendre, son issue peut en revanche changer notre pays, le réparer d’abord, l’améliorer ensuite.

Après des années de honte et d’injustice pour notre pays et toutes celles et ceux qui souffrent, LE 22 AVRIL, vous avez toute la journée pour donner une chance au changement, pour redresser le pays dans la justice, le 22 AVRIL, SEUL LE VOTE FRANCOIS HOLLANDE permettra une vraie alternative possible.

Les dates des prochaines réunions publiques ouvertes à toutes et tous, et qui sont riches en débats animées, avec les propositions concrètes du changement ce jour et à venir :

Vendredi 13 avril : réunion publique à 18H30 à Pleuven, salle Jean-Louis Lannurien

Vendredi 13 avril : réunion publique à 20H30 à Fouesnant salle du restaurant scolaire

Lundi 16 avril : réunion publique à 18H00 à la MPT de Kerfeunteun

Lundi 16 avril : réunion publique à 20H30 au centre social des abeilles à la Terre Noire

Le changement s’invite à Quimper

Un débat pleinement réussi animé par Jean-Jacques URVOAS hier au chapeau rouge où environ 250 personnes sont venues écouter Jérôme CAHUZAC et François MARC présenter les propositions de François HOLLANDE dans le cadre de la réforme fiscale du candidat, tout en démontrant les incohérences de la logique fiscale sarkozyste dans toute son injustice lors du quinquennat dernier.

A titre personnel, je n’ai que très peu assisté au débat du fait d’un malaise d’une personne dans la salle, qu’il a ensuite fallu prendre en charge et qui fort heureusement s’est ensuite bien remise.

Mais ce que tout le monde a pu m’en dire après coup,  c’est d’une part leur grande satisfaction en matière de lisibilité sur des questions peu évidentes de prime abord que Jérôme CAHUZAC a su rendre accessibles à tous en faisant œuvre de pédagogie et d’autre part sur l’ancrage à gauche en matière de justice fiscale tout en tenant compte du contexte économique mondial actuel.

Donc bien sûr le PS est à l’aise sur ces questions, contrairement à une sorte de fantasme répandu frauduleusement, et surtout contrairement à une droite qui n’a eu de cesse que d’augmenter la dette de 500 milliards (hors crise) depuis 5 ans…

Par contre, sous forme de clin d’œil à mon compagnon d’un soir qui se reconnaitra, l’UMP quant à elle n’est définitivement pas à l’aise sur un sujet que je connais bien, la preuve en est, en pur plaisir personnel et pour mémoire :

Débat de stars

Soirée intéressante hier au théâtre de Cornouaille dans le cadre de « l’Elysée tour » organisée par la revue Marianne et la radio RMC.

Les journalistes se mettaient en scène face à un public composé de quelques 300 âmes hier soir. Edwy Plenel de Médiapart, Christophe Barbier de l’Express, Maurice Szafran de Marianne et Christophe Jakubyszyn de RMC ont donc débattu face au public.

J’en demeure partagé car il est incontestable que nous avons assisté à un débat de haute tenue, y compris grâce à l’art oratoire au service de l’humanisme profond d’Edwy Plenel, la vivacité d’esprit de Christophe Barbier, la densité de Maurice Szafran.

Mais si j’ai pu apprécier sur le forme, je n’ai pas l’impression d’avoir appris grand-chose, dans un spectacle ou finalement les journalistes sont érigés en stars, ce qui est en droit d’interpeller. Je retiens qu’unanimement, les intervenants d’hier soir n’ont finalement trouvé un seul consensus dans l’absence de convictions du président sortant, dont le seul projet est en fait de garder le pouvoir. Nous le savions déjà, mais ce qui est ici est à retenir, c’est que toute tendance éditorialiste confondue, ils étaient hier tous d’accord sur ce point…

Enfin, petite cerise personnelle sur le gâteau, Christophe Barbier, qui est une sorte de « twitter fou » voulait une interactivité avec la salle et a pu citer en direct le nom de votre serviteur et le contenu du tweet que vous trouverez ici, faisant référence au muppet show,  concernant lui-même et Plenel :

L’animateur de la soirée demandant s’il s’agissait du maire de Quimper qui avait pris le pseudo de « jm tanguy »… Amusant…

Débat à ne pas rater

Le député PS du Lot-et-Garonne, Jérôme CAHUZAC, président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, et en charge des questions budgétaires auprès de François HOLLANDE animera mardi prochain, le 10 avril à 20h30, salle du Chapeau-Rouge, à Quimper une conférence, intitulée :

« La Réforme fiscale, qui paye ? »

 

Le parlementaire est l’un des architectes de la réforme fiscale, qui est l’un des principaux engagements du candidat socialiste François Hollande. Il viendra décrypter « le plafonnement et la suppression de niches fiscales, la modulation de l’impôt sur les sociétés au bénéfice des PME et des entreprises qui réinvestissent leurs bénéfices, la surtaxe sur les banques et les sociétés pétrolières». Il évoquera aussi « le retour au barème de l’ISF, la suppression de l’exonération sur les grosses successions, la taxation des revenus du travail comme ceux du capital ou la tranche d’imposition à 75% au-dessus de 1 Million d’Euro. »

Réunionite aigüe…

Les premières réunions publiques pour l’élection présidentielle sur Quimper commencent cette semaine. Ces réunions servent à présenter les propositions de François HOLLANDE et permettent l’échange avec la salle. Jean-Jacques URVOAS anime ces réunions en tant que porte-parole de François HOLLANDE sur la circonscription.

En souhaitant votre présence, voici les dates et les lieux des 4 réunions publiques qui ont lieu sur Quimper :

– jeudi 5 avril à 21h à la MTP de Penhars

– mercredi 11 avril à 18h à la mairie d’Ergué-Armel

– lundi 16 avril à 18h à la MTP de Kerfeunteun

– lundi 16 avril à 20h30 au centre social des abeilles à la Terre Noire

Je vous rappelle également que mardi 10 avril de 20h30 à 22h30 à la salle du Chapeau Rouge, Jérôme CAHUZAC, Président de la commission des finances de l’Assemblée nationale et en charge des questions budgétaires auprès de François HOLLANDE viendra tenir une conférence (également en présence de Bernard POIGNANT pour le mot d’accueil, et de François MARC, qui co-interviendra avec Jérôme CAHUZAC).

Le thème de la conférence étant :« la réforme fiscale, qui paye » ?

Il viendra présenter la grande réforme fiscale proposée par François Hollande. Celle-ci aura autant d’importance que la décentralisation qu’avait conduit il y a trente ans François Mitterrand. Elle constituera à la fois un moyen de redresser les finances publiques et un atout pour relancer la croissance.

Je vous invite donc à venir à la réunion publique qui concerne votre quartier ainsi qu’à celle avec Jérôme CAHUZAC.

La politique ne se fait pas qu’à la TV, mais dans l’échange direct avec les électeurs.

Manuel de survie

Encore beaucoup de militantisme ce weekend, mais quelques moments quand même pour lire le « manuel de survie à l’assemblée nationale » écrit par Jean-Jacques URVOAS et Magali ALEXANDRE. Le manuscrit permet de confirmer ce que je savais déjà. Ce type est un député à 100%, qui l’espace d’un mandat a tout compris de la fonction de parlementaire, quand d’autres les cumulant, les enchaînant ou pire en combinant les deux sont perpétuellement absents de l’hémicycle.

La fonction parlementaire est souvent dévoyée par des politiques qui pour s’assurer d’une réélection usent d’une mauvaise foi autant caractérisée qu’irrespectueuse des électeurs de leur territoire en se faisant passer pour des « adjoints au maire bis » qu’évidemment ils ne sont pas…. Assister aux kermesses, s’entêter à être présent à toutes les assemblées générales, à l’ensemble des manifestations d’un weekend alors que sa fonction élective n’aura aucun impact sur celles et ceux qui vous reçoivent revient à la fois à faire de la politique pour soi mais aussi prendre les citoyens pour des abrutis… A l’heure d’une défiance permanente entre le peuple et les élus, Il y a évidemment des marques d’intérêts sincères sur le terrain qui sont inhérentes à la fonction d’élu de la république, mais accumuler les représentations stériles respirent l’insincérité.

Pour autant, ce que je trouve remarquable dans la pratique parlementaire de Jean-Jacques URVOAS est l’énergie qu’il a mise à porter à l’assemblée nationale nombre de sujets locaux, avec authenticité, rigueur et compétence. Parallèlement, sur pléthore de sujets, il s’est pleinement opposé à la politique gouvernementale dans ce qu’elle a pu exprimer de pire, en matière de liberté individuelle, du respect des droits les plus élémentaires et beaucoup d’autres…

Nous aurons l’occasion d’en reparler, mais avant cette séquence, dès demain, avec Jean-Jacques URVOAS, porte-parole de François HOLLANDE sur la circonscription, nous repartons inlassablement sur le terrain, à ERGUE-GABERIC et SAINT EVARZEC pour expliquer comment et pourquoi le changement doit se faire maintenant pour substituer à la société de la violence celle du respect.