Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

Le changement ?

Je fais part de ma surprise suite à la parution dans la presse locale du jeudi 28 Juin au sujet de l’article concernant l’excellent projet porté par l’espace associatif de quimper « look behind disability », « regarde derrière le handicap », qui comprenait avec « j’accède.com » une journée d’évaluation de l’accessibilité de nombreux sites.

En effet, y est présenté un « élu de l’opposition » alors que je ne pense pas que c’est à ce titre que la personne concernée était présente.

Par ailleurs, si je m’en réfère à cette présentation, je ne peux que me féliciter que deux ans avant la fin du mandat, l’opposition municipale s’intéresse enfin à la question du handicap, alors que depuis 4 ans, ils ne siègent pas aux commissions d’accessibilité, qu’ils n’ont aucunement souhaité s’associer de près ou de loin à la politique en faveur des personnes en situation de handicap à Quimper.

Je précise donc qu’en tant qu’élu de la majorité, en charge de cette question au sein de l’équipe municipale, nous avons soutenu cette manifestation sur les 3 jours, étant présent à la table ronde, nous assurant du meilleur accueil possible pour les personnes présentes et les recevant en mairie le mercredi 27 Juin.

Une apparition publique ne saura compenser un manque de vision globale sur cette question aussi transversale que demandeuse de constance et de vision politique.

Clap de fin

Dans ses dernières heures de campagne et à l’aune du deuxième tour, je ne peux qu’exprimer ma fierté d’avoir dirigé la campagne de Jean-Jacques URVOAS.

A titre personnel, j’ai appris comme jamais en ces quelques mois et j’ai pu mesurer la qualité du parlementaire et de l’homme qui se présente à vos suffrages dimanche prochain.

A titre collectif, depuis maintenant un an, nous sommes en campagne. En effet, nous frappions aux premières portes pour inciter les citoyens à venir voter aux primaires en Juin 2011.

Un président socialiste a été élu hier et une majorité parlementaire se dessine demain. Nous voulons redresser le pays dans la justice, positionner l’éducation et la jeunesse au centre et permettre l’égalité réelle.

Jean-Jacques URVOAS fera non seulement parti des députés qui portera haut et fort le message politique du président de la république, mais si dans l’opposition il a su combattre des textes à dimension parfois rétrograde, dans la majorité, je sais d’ores et déjà qu’il saura ouvrir la voie et montrer l’exemple.

Je le ferai plus directement à un autre moment, mais je profite de ce mot pour remercier vivement et chaleureusement toutes celles et ceux qui ont pris part à cette campagne de près ou de loin. Maintenant, le plus dur est devant nous… Il faut attendre.

Nous avons fait quelque chose de bien dimanche dernier, nous n’avons rien lâché cette semaine, alors faisons quelque chose de grand dimanche prochain en contribuant à donner une majorité à François Hollande et en faisant élire un député à 100%.

283

Hier soir, en donnant 49,38 % des suffrages à Jean Jacques URVOAS au premier tour de l’élection législatives, les citoyens de la première circonscription ont à mon sens voulu faire passer deux messages :

D’abord celui de la cohérence en préférant donner une majorité à François HOLLANDE, permettant ainsi à Jean-Marc AYRAULT de mener une action gouvernementale avec l’axe cardinal qu’est le redressement de la France dans la justice ; Plutôt que de faire de Jean-François COPE, le premier ministre d’une cohabition qui bloquerait le changement.

Ensuite, celui de la confiance en un homme, en un député, qui a su par sa pratique politique, en ne cumulant pas les mandats, en travaillant ses dossiers avec passion et rigueur, redonner confiance à celles et ceux qui l’a rencontrés. Il a mit en pratique le fait qu’un politique n’a que des devoirs.

Si Jean-Jacques URVOAS réalise aujourd’hui le score le plus important pour un député socialiste en Bretagne, il le doit très certainement à cette exemplarité parlementaire, à cette pratique renouvelée.

S’il entre dans l’histoire des scrutins Quimpérois, c’est d’abord et avant tout du fait qu’au-delà de la formule, Jean-Jacques URVOAS est un député à 100 %, un vrai député.

En ce qui nous concerne, car rien n’est écrit à l’avance, nous repartons en campagne dès ce matin, comme si le score avait été deux fois inférieur à celui d’hier soir.

Hier soir, enfin, je demeure persuadé que nous avons fait quelque chose de bien, tout simplement..