Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

La Rochelle, merci Martine

En guise de rentrée politique pour ce blog, un résumé de l’escapade Rochelaise du week-end passé :

Commençons par ce qui fâche :

Grande déception sur un atelier qui devait entre autres traiter du handicap. Une ministre des personnes handicapées absente de l’atelier, sans que nous en ayons eu la moindre explication, alors qu’il était de notoriété publique qu’elle était sur le site à ce moment là, c’est « embêtant », dirons nous pour euphémiser et pour ne pas épiloguer.

Pour continuer sur cet atelier, ce dernier ne fut absolument pas à la hauteur de l’enjeu. Beaucoup de cabotinages de la part des intervenants, des banalités et autres évidences, du flou d’un côté ou des précisions inutiles sur des sujets dérisoires de l’autre. Ce sujet, attendu par des millions de personnes en situation de handicap méritait un tout autre traitement. J’ai pu néanmoins dire ce que j’en pensais, et rappeler les points essentiels sur la scolarisation, les ressources, la compensation, l’accessibilité, l’insertion professionnelle. Et heureusement que Charlotte Brun, secrétaire nationale sur ces questions est arrivée ensuite pour démontrer que ce sujet ne resterait jamais en périphérie des travaux du Parti Socialiste. Sa constance sur ce sujet est tellement précieuse.

L’attitude de certains « camarades » lors la soirée de Samedi où il a fallu montrer patte blanche à trois reprises pour juste venir s’amuser fut consternante. Si notre ministre de l’intérieur a réussi à faire un passer dans son discours du matin un vrai message sécuritaire de gauche, c’est à croire que dans l’organisation, ils ont fait du zèle, car de mémoire de socialiste à La Rochelle, on se serait cru à une soirée organisée par un autre parti…

Continuons par ce qui est plus réjouissant :

Un grand discours de Laurent Fabius, qui a démontré toute sa connaissance sur les questions internationales, avec des convictions chevillées au corps et une envie affirmée d’infuser nos valeurs républicaines, progressistes et humanistes, partout où l’on voudra bien entendre la voix de la France. Des interventions également très fortes de Benoit Hamon et de Manuel Vals, sur notamment la reconquête des classes populaires.

Une camaraderie évidente parmi les camarades finistériens qui étaient présents, et qui se retrouvèrent régulièrement sur le site et en dehors pour de nombreux moments de partage. Même si, comme le veut l’adage, « tout ce qui se passe à La Rochelle reste à La Rochelle »…

La clôture du dimanche, avec le socialisme, tel que pour ma part, je l’aime, dans l’intervention de Martine Aubry, sous forme d’un bilan tout d’abord, avec toutes ces victoires, un parti qui a tant travaillé, dans le cadre des conventions, un parti qui s’est modernisé en se dotant de principes qui seront bientôt gravés dans le marbre pour toutes et tous, et une première secrétaire qui a toujours jouer le jeu de la responsabilité et de la clarté dans l’engagement à gauche, et un parti qui a su se rassembler à un moment clef de son histoire. Si elle a tant réussi son premier secrétariat, il lui restera à réussir la suite (et la fin ?), dans une procédure qui doit être la plus démocratique possible. Mais surtout, elle a incarné cette gauche de combat, cette gauche au cœur, qui lors de l’évocation rapide de ce parcours lui ont valu quelques trémolos dans la voix. Comme elle le dit, et quand d’autres cherchent autre chose, elle, restera toujours une militante.