Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

Faites un voeu…

Manifestation pour le mariage pour tous, ToulouseGrande fierté d’avoir hier soir présenté un vœu en conseil municipal à Quimper relatif au mariage pour tous et l’égalité des droits. La rédaction en est essentiellement due à Karim GHACHEM et à Marianne KAUPE, et je n’étais hier que le porte-parole de ce projet.

Le vœu a bien sûr été adopté par notre majorité municipale, ce qui illustre bien que même dans notre « petite bourgade » Quimpéroise, l’ouverture d’esprit la plus large est possible, pour ceux qui en doutaient sur ce sujet du mariage et de l’adoption pour tous.

C’est en 1792 que le mariage est devenu civil.

En 1900, la femme devait encore obéissance à son mari.

En 1965, la femme mariée était encore considérée comme une « incapable juridique ».

En 1970 la « puissance paternelle » est remplacée par l’autorité parentale.

Toutes ces évolutions législatives ont été pensées dans un souci d’égalité.

A l’époque, quand ces lois ont été votées au Parlement, certaines d’entre elles ont suscité des peurs et des oppositions, ce qui est toujours le cas lors des grandes avancées sociétales qui ont jalonnées notre histoire commune. Il en faut toujours certain(e)s à la traîne…

Voulu le 6 mai

Tout ce week-end, les socialistes quimpérois viendront à la rencontre des habitants, dans le cadre de la campagne « voulu le 6 mai ». Au-delà du rouleau compresseur médiatique, où chaque micro-événement, petite phrase, pas mal assuré, alimentent un mauvais feuilleton, détournant ainsi l’attention de l’électeur sur le non essentiel, entre deux espaces publicitaires afin de vendre du soda, il s’agit précisément de retourner aux fondamentaux. 150 000 emplois d’avenir crées, créations de postes dans l’éducation nationale, suppression de la TVA Sarkozy, retraite à 60 ans pour les salariés qui ont leurs annuités, encadrement des rémunérations dans les entreprises publiques, augmentation de 25% de l’allocation de rentrée scolaire, mariage et adoption pour tous etc… Autant d’engagements déjà réalisés ou en cours de réalisation que nous allons présenter à celles et ceux qui le souhaitent.

Tout n’est bien sur pas parfait, et l’article précédent sur ce blog et d’autres en attestent. Il ne faut pas être aveugle et « un homme de parti n’est pas qu’une partie d’homme », mais l’action politique se construit à long terme. Au moment où la désintoxication de la société de l’immédiaté se fait à petits pas, nous repartons au devant des électeurs, afin que le parti socialiste à Quimper comme ailleurs prolonge l’action des dernières campagnes électorales, pour toujours être en phase avec celles et ceux qui fondent notre engagement. Vive la démocratie et à ce week-end !

Une balle dans le cale pied

Cette vidéo n’est pas une fiction, et toute ressemblance avec des personnages existants n’est pas fortuite.

Hier, ce fut une mauvaise journée pour les personnes en situation de handicap.

Tout d’abord sur Quimper, car sans remettre en cause l’évidence de la bonne nouvelle de la présence depuis hier d’un flambant cinéma multiplex en cœur de ville, je n’ai pu m’empêcher de faire valoir une importante déception. En effet, l’accessibilité y est à minima, respectueuse des normes, certes, mais en dépit d’un bon usage, réalisée sous la contrainte, plus qu’avec une envie de permettre à toutes et tous d’en profiter pleinement. L’entrée n’est pas la même pour les personnes en situation de handicap et les ascenceurs pour s’y rendre peuvent contenir… une seule personne en fauteuil roulant.. Autant dire que si un groupe se présente, l’entrée prendra quelques longues minutes… Véritablement dommage pour un outil aussi moderne et novateur. Il ne s’agit pas d’être rabat joie comme je l’ai entendu hier, mais de conserver un esprit éveillé, même quant y a des jolies couleurs et du son de partout…

Ensuite, hier se déroulait la journée de lutte contre la pauvreté et un million de personnes titulaires de l’AAH (800 Euros mensuels) et vivant en dessous du seuil de pauvreté ont tout simplement été oubliées… Dans la vidéo ci-dessus, qui illustre cet article, on appréciera toute la naïveté ou peut être même la bêtise de l’orateur…

Engagement a tout de même été pris d’évoquer l’AAH le 22 Janvier. A toutes celles et ceux qui pensent que le handicap ne peut être associé à la précarité, au risque de maintenir cette double peine inacceptable, il convient de mettre la pression sur le gouvernement pour que le seul gouvernement qui n’ai augmenté l’AAH de façon significative, même si totalement insuffisante, ne soit pas Sarkozyste…

En pleine forme !

Mercredi prochain à 18H30, le bureau de la section se réunit, comme c’est le cas une fois tous les 15 jours.

Jeudi prochain à 18H30, se réunit pour la première fois depuis les derniers scrutins de notre congrès l’ensemble des secrétaires de section de la circonscription sous la bienveillance du nouveau délégué de ce territoire qu’est votre serviteur.

Jeudi prochain à 20H00, la traditionnelle réunion de section Quimpéroise mensuelle.

Une semaine de travail donc, avec une aspiration commune à l’ensemble de ces RDV, qui consiste à mettre en place une coordination efficace pour aller vers la population, à travers différents biais, aussi bien classiques, que modernes ou novateurs. Il s’agit ainsi de renouer le lien établi lors de la primaire et des différentes élections du printemps dernier avec des groupes organisés ou des citoyens pour, ensemble, non pas uniquement préparer l’élection suivante, mais réfléchir sur le fond et à travers un foisonnement d’idées pour construire un meilleur vivre ensemble.

Le fameux adage souvent théorisé, mais pas toujours mis en pratique « ouvrir les portes et les fenêtres » est donc en cours de préparation effective. Le fort renouvellement, y compris au sein de nos instances locales, au travers les motivations et envies des camarades que je côtoie me laissent à penser qu’à Quimper, comme sur le reste de la circonscription, le parti socialiste est en complet ordre de marche, et que sans se préoccuper de Tartentpion ou de Philomène, force est de constater que nous sommes déjà en avance sur d’autres…

Logement, tous concernés

Si la politique de prise en compte du handicap dans la ville de Quimper s’est considérablement mise en œuvre depuis 2008, à travers notamment des moyens financiers considérables qui ont vu le jour avant l’échéance légale de 2015, notamment en matière de transports et de bâtiments, il demeure des faiblesses, je dois en convenir, notamment en ce qui concerne le logement. Pourtant, cette question est la première qui doit être traitée, car elle s’inscrit comme le premier maillonde la chaîne d’accessibilité.

 

Ainsi, pour répondre aux urgences en la matière, la ville de Quimper travaille sur la possibilité de fonctionner avec un réseau, dont je tairai le nom pour le moment, dont la mission est de rapprocher l’offre et la demande en matière de logements accessibles à toutes les situations de handicap, sur le parc public.

 

L’adaptation des logements à chaque personne en situation de handicap requiert un professionnalisme que les bailleurs sociaux ne peuvent fournir aujourd’hui, car ce n’est pas leur cœur de métier. Ainsi, ce réseau, au travers de critères légaux et retravaillés avec le secteur associatif concerné d’une part, recenserait l’offre de logements accessibles aux personnes en situation de handicap et d’autre part, accompagnerait tout demandeur vers le logement social. Aussi bien à travers le vieillissement que l’émergence soudaine ou pas d’une situation de handicap, de trop nombreuses personnes se retrouvent en difficulté car dans un logement qui ne leur est plus adapté.

Gageons que les différentes collectivités concernées, soit la ville de Quimper, comme le Conseil Général, ainsi que les bailleurs sociaux se grouperont pour permettre l’existence de ce réseau, afin de répondre à une urgence, qui si aucune réponse n’est proposée, continuera à être perçu à tort comme une contrainte, alors qu’il s’agit d’un droit fondamental et d’un besoin physiologique. Dans l’idéal, tous les logements devraient bénéficier d’aménagements initialement spécifiques, qui en fait serviraient ensuite au plus grand nombre. Mais il s’agit là de se doter d’une nouvelle philosophie, qui doit pouvoir s’entamer par le travail cité précédemment.

« Sans transition », j’en profite pour vous rappeler que sur le site suivant : Téléthon 2012, vous pouvez faire un don afin de continuer à faire avancer la recherche sur les maladies génétiques, ou en appelant le 36-37 ce week-end. Après déduction d’impôts, ce don peut être pris en charge à hauteur de 66%. Sur la place Saint Corentin à Quimper, notamment demain, vous pourrez également, à travers différents gestes exprimer votre solidarité et venir participer dans un cadre festif à cette belle manifestation.