Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

Faire du fond ou le toucher…

Un feuilleton assez pitoyable existe depuis plusieurs jours au sein de l’opposition municipale quimpéroise.

Il se nourrit d’attaques personnelles, qui sans faire de la psychiatrie de bazar semble révéler d’une forme de jalousie chronique, ou à minima, d’une fébrilité déconcertante et inquiétante. Inquiétante quant on aspire à une prise de responsabilité locale et que l’on n’a rien d’autre à exprimer que des attaques démagogiques qui ne redore pas le blason du politique en général. Et le tout, un an avant l’élection. La campagne n’a pas démarré et pourtant, une forte odeur de caniveau pointe à l’horizon. En souhaitant qu’il ne s’agisse que d’une fébrilité passagère, car les Quimpérois méritent évidemment un tout autre débat.

Manque de dignité à tous les étages quant dans l’épisode du jour, nous apprenons que tartentpion ou philomène sera candidat sur la liste si son copain en prend la tête.. A raison de 49 candidats par liste et de la présence de plusieurs listes, les Quimpérois n’ont pas fini de s’ennuyer devant leur presse quotidienne locale. Car il faut quand même ne pas manquer d’égo pour penser que parler de soi va déchainer les passions quimpéroises… Tout cela n’est ni sérieux, ni crédible..

Toujours est-il que pendant que l’opposition se distribue les postes en parlant avant tout d’eux mêmes plus que des Quimpérois, d’autres travaillent à l’intérêt général. Au parti socialiste tout d’abord, sous la houlette de Matthieu Stervinou, notre secrétaire de section, à travers les commissions municipales, où nous préparons un projet à présenter aux Quimpérois.

Au sein de la majorité municipale ou pour ma part, je présenterai ce soir en conseil municipal le rapport annuel de la commission communale d’accessibilité où je soulignerai les avancées depuis le début du mandat et les points d’amélioration, qui seront autant de pistes pour l’équipe suivante, quelle que soit sa couleur politique. Même si force est de constater que si d’un côté, on travaille, de l’autre, on compte et on calcule. C’est sans aucun doute le premier marqueur dont il faudra se rappeler à l’aulne de la campagne municipale.

 

Vélo, pop-corn et amitiés

Excellent film cet après-midi au Quai Dupleix avec Wadjda, qui entre autre démontre avec talent et force que même pour une petite fille, dans un pays où la femme ne peut s’exprimer, réussir à avoir un vélo et pouvoir circuler avec dans les rues Saoudiennes relèvent du parcours du combattant et revêt un risque majeur.

Contraste saisissant avec 2 ados pré-pubères, assis non loin de moi, qui s’ils s’étaient peut être trompés de salle se sont empiffrés lamentablement et bruyamment de pop corn… Certaines scènes d’un film n’ont de valeur que de par leur silence.. Quand celui-ci est brisé par la rencontre entre l’appareil dentaire et le maïs grillé, il ne me faudrait pas à ce moment là une Kalachnikov entre les mains…

 

Le drame du rêve brisé d’un côté et de la permissivité de l’autre… Mais franchement…Manger au cinéma… Quand vous allez au restaurant, vous regardez un DVD en même temps vous ?

Bref, une fois cette attentat élitiste cinématographique politiquement non correct accompli, et sans transition, comment ne pas s’amuser de lire dans la presse locale, que Ludovic Jolivet assure qu’au sein de la majorité plurielle de notre municipalité, il y aurait des phénomènes de détestation… Grand compliment de la part d’un personnage qui a su de tout temps manifester une si grande et belle camaraderie avec sa collègue Marcelle Ramonet par exemple ou encore avec les proches du maire sortant…

Le plus drôle dans cette interview étant qu’au-delà du fait que les adhérents UMP n’auront sans doute, comme d’habitude pas leur mot à dire pour désigner leur tête de liste, dans une autre interview, le même Ludovic Jolivet évoquait la possibilité au-delà de sa personne, de la venue d’un homme ou d’une femme providentielle… Bon, ben vu qu’il semble dans les startings-blocs, on ne peut que constater… qu’il ou elle n’est pas encore arrivé(e)… Affaire à suivre..