Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

Un maire pour Dimanche, une ville pour 6 ans !!

Le débat d’hier soir entre Bernard Poignant et le candidat de la droite Quimpéroise ne m’a étonnement pas fait changer d’avis.. La hauteur de vue, la sincérité et la maîtrise des dossiers de Bernard Poignant aura été éclatante.

Étonnant d’ailleurs de constater que les logos UMP-UDI ont disparu pour un candidat qui se veut maintenant « sans étiquette ». Il y a des amitiés qui semblent lourdes à porter. Jean-François Copé appréciera.. Bernard Poignant de son côté a réaffirmé sa fierté d’être l’ami du président de la république même si celui ci est impopulaire. Sincérité face à électoralisme à tout crin. Quant on aspire à la fonction de premier édile, il faut commencer par assumer ses origines politiques.

Notre liste est celle de la Gauche humaniste sur Quimper. Ici, une qui s’implique bénévolement dans l’insertion pour les plus éloignés de l’emploi, un autre qui s’engage pour la cause des enfants, ou celle ci qui discrètement agit quotidiennement pour l’égalité femme homme. Notre liste est une vraie construction collective, une incarnation de la ville, une union des passions Quimpéroises.

En Face de nous, la liste conduite par le candidat de Jean-François Copé sur Quimper est  ni plus ni moins qu’une alliance de circonstances, prête à sacrifier des sujets cruciaux du quotidien des Quimpéroises et Quimpérois à tous les âges et sur tous les thèmes à l’autel d’intérêts individuels. Ils ont les uns et les autres déchiré leurs Programmes et renié leurs convictions profondes. Au final, on ne comprend plus grand chose à leur projet. Le seul tronc commun est de battre la gauche, le seul résultat en sera une ville bloquée et qui n’avance plus. L’immobilisme, marqueur de la droite à Quimper.

A l’inverse, nous sommes fiers de notre bilan, avec une ville où on trouve de nombreuses grues, ce qui est un bon signe. A l’inverse, en 2008, il y avait les mêmes tâches aux murs à la mairie après le passage de la droite de 2001 à 2008 car il ne s’était rien passé dans le mandat où Ludovic Jolivet était alors membre de l’exécutif. Nous voulons nous inscrire dans la continuité de ce que nous avons entamé, en renforçant notre attractivité au service des habitants, avec le pole Max Jacob, le Pavillon, le Centre des Congrès, le pole sportif de creac’h gwen, demain la gare, le plan de déplacements, mais aussi l’augmentation du budget du CCAS, des MPT, l’embellissement de la ville, le maintien d’un haut niveau de service public dans la ville etc.. On peut nous reprocher bien des choses, mais pour une ville et ses habitants, rien de pire que l’immobilisme.

Avec ses forces et ses imperfections, comme tout à chacun, Bernard Poignant est un homme d’expérience, ce qui sera indispensable en temps de crise. Car la désunion et la fébrilité ne peuvent qu’inspirer les plus mauvais choix dans les moments difficiles. Bernard Poignant connaît sa ville et se tourne vers l’avenir. Je suis fier, grâce à lui d’avoir fait avancer la cause des personnes en situation de handicap sur Quimper, face au désintérêt complet de l’équipe précédente sur ce sujet.

Si je comprends les critiques, et l’impatience au sujet de la politique gouvernementale même s’il ne faut pas oublier qu’une copieuse ardoise de 10 ans de droite est à régler, Dimanche prochain, il ne peut y avoir d’erreur dans le scrutin. On ne peut se tromper d’élection. La seule question est de savoir quel maire nous voulons pour les 6 ans à venir à Quimper, et quelle équipe entre des projets d’avenir et le déclin annoncé.

Aux urnes, citoyen. Dimanche, vous votez pour votre Maire.

 

Les seuls engagés pour un territoire d’avenir..

PF-groupe_intercommunalite

Le territoire intercommunal.. Dis comme ça, un sujet qui ne soulève pas l’enthousiasme d’une foule en délire.. Et pourtant très certainement « sexy demain » comme il est dit le dimanche midi dans une émission politique.

Avant tout, car le regroupement des communes dans notre bassin de vie permet de rendre un meilleur service aux habitants. Les moyens sont mutualisés, les compétences partagées et ainsi la sphère intercommunale devient un levier majeur de l’action politique de proximité.

C’est d’ailleurs sans doute pour cette raison que la droite locale s’en est toujours détournée et que depuis 1945, c’est bien la gauche qui est à l’initiative sur ces questions.

Vendredi soir dernier, à Pluguffan, Bernard Poignant, véritable animateur de cette impulsion a réunit autour de lui les têtes de liste de gauche de l’agglomération, avec Jean Paul Le Dantec (« Plomelin Ensemble »), Sylvaine Freynet (« la gauche Gagéricoise) et Gaëlle Le Cam (Pluguffan, à gauche, durablement).

Il a largement donné le cap, et à gauche nous sommes clairement les seuls aujourd’hui à pouvoir proposer cette démarche commune et progressiste. Une capacité à rassembler est aussi une capacité à agir. La propension à cliver ne sert que l’immobilisme. L’avenir face au risque évident de déclin.

Le territoire intercommunal est une chance et le travail en commun permettrait par exemple d’accroître notre attractivité et notre rayonnement pour créer un dynamisme économique, favorisant la création de richesses. Il s’agit bien sur également des questions sociales afin d’améliorer les prises en charge de celles et ceux qui à nos côtés, en ont le plus besoin.

Porteurs de ce territoire d’avenir, riches de nos échanges grâce à cette démarche collective, comme l’a conseillé Bernard Poignant aux nombreux candidat-e-s présents vendredi soir, « soyons d’ardents communautaires »

 

Agenda…

La campagne bat son plein et en même temps, il reste à chacune des listes peu de temps pour convaincre les derniers indécis.

En ce qui nous concerne, nous avons démarré Mercredi soir un cycle de réunions publiques, lors desquelles les colistiers de « Quimper Pour vous », la liste de la gauche rassemblée autour de Bernard Poignant présenteront notre projet et échangeront avec le public présent autour de nos 200 propositions, concernant aussi bien l’économie et l’emploi, les grands projets, le sport et la culture, le Quimper accessible, les transports et déplacements, le logement et l’habitat, l’enfance et la jeunesse, les solidarités, la démocratie participative, le cadre de vie et les finances.

Pour se faire, nous vous invitons :

Le Lundi 10 Mars à la Maison Pour Tous d’Ergué Armel à 18H30

Le Jeudi 13 Mars à la MPT de Penhars à 18H30

Le Lundi 17 Mars au centre social des abeilles de la Terre Noire à 19H00

Le Mardi 18 Mars à la MJC de Kerfeunteun à 19H00