Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

Le Pen, un vote dangereux et inutile…

Hier, belle matinée de campagne Européenne sur Quimper, où la droite locale brillait d’ailleurs par son absence, avec juste un militant présent, à une semaine d’une élection majeure… Étonnant. Sans doute qu’à Paris comme à Quimper, au sein de l’UMP, personne n’est d’accord sur une vision commune de l’Europe. Je continue toujours à m’interroger, si près du scrutin, sur le choix du principal soutien de Jean François Copé sur Quimper quant au futur président de la commission européenne.

Hier après-midi, devant un « discours » lénifiant de Madame Le Pen, présidente du premier parti d’extrême droite française. Définitivement, le front national est :

Le Parti de la haine. Car comment ne pas comprendre la désespérance, la souffrance, le sentiment de mépris que ressentent tant de nos concitoyens. Mais les diatribes anti-immigration ; L’absence de discours sur des valeurs universelles ; L’absence de mots sur la lutte contre les atrocités de la guerre que nous avons connues sur notre continent ; La connivence avec des groupuscules les plus dangereux d’extrême droite sur l’ensemble de l’Europe.. Tout ça ne doit pas trouver tant d’écho dans notre pays.

Le parti du mensonge. Contrairement à leurs fausses affirmations, l’inflation avant l’Euro atteignait des niveaux record. La fin de l’Euro et la déflation généreraient des millions de chômeurs en quelques semaines, sauf pour les auto-proclamés économistes sympathisants de la cause identitaire. Enfin, l’immigration est moins forte en France que chez la plupart de nos voisins Européens, et ce qu’elle rapporte est supérieur à ce qu’elle coûte selon des chercheurs de l’université de Lille (60 Milliards contre 48 Milliards)

Le parti du vide : Pendant le discours d’hier, très court en temps, nourri d’incantations, de petites phrases, de jeux de mots douteux et à la limite de la vulgarité parfois, il est possible de décompter… zéro proposition, et un maximum de boucs-émissaires. En particulier, rien sur la jeunesse d’Europe.

Le parti de l’incompétence : Votez pour le front national, c’est une forme de financement d’emplois fictifs, grassement rémunérés, au regard du rendement des nationalistes français sur les bancs Européens. Ils ne participent pas aux travaux législatifs, ni à la commission, ni dans les groupes de travail. La fille de Jean Marie Le Pen fustige la loi sur les travailleurs détachés et le lendemain ne vote pas contre, mais s’abstient… Le père de Marine Le Pen a voté lui contre une loi proposant l’éradication de la torture.. Bref, soit ils ne sont pas là, où du moins sont suffisamment présents pour toucher le chèque de 6200 Euros mensuels (sans parler des autres indemnités), soit ils votent n’importe quoi. Madame Le Pen est plus que jamais la candidate du système qu’elle dénonce. Voter Front National, c’est voter inutile.

C’est donc le néant nationaliste, qui prospère grâce au rejet de la politique Européenne incarnée par une droite qui la gère sans âme et qui peut se féliciter d’avoir trouvé son idiot utile dans le front national. Face à ce vote inutile, Une candidate ancrée à gauche : Isabelle Thomas, un futur président de la commission qui parle simple et vrai tout en maintenant le débat à un haut niveau : Martin Schulz. Contre le dumping social, les cadeaux aux banques, et en travaillant au quotidien pour la jeunesse.  

Nous ne pouvons que craindre le pire dimanche 25 Mai… Au delà de notre score… Mais surtout si le nationalisme triomphe car comme le disait Romain Gary : « le patriotisme, c’est l’amour des siens. Le nationalisme c’est la haine des autres ».

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Postez un commentaire