Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

A dimanche !!

On y est.. Depuis Décembre, avec Isabelle, nous sommes en campagne, presque tous les jours. Je le disais dans l’article précédent, nous avons enchaîné les rencontres, certaines inoubliables avec tant de citoyen-e-s.

Cette détermination doit aussi être de mise en dehors des campagnes électorales. Je retiens de cette expérience si riche que nous devrions être en campagne, quand nous ne sommes pas en campagne (…). Je demeure persuadé que la confiance peut encore être rétablie entre citoyen-e-s et élu-e-s, en passant notamment par la possibilité d’agir de l’élu local. D’ailleurs, nous ne devrions plus parler d’élus et d’électeurs, mais bel et bien de citoyens et de représentants.

Il ne faut pas se retrouver en lévitation permanente, mais bel et bien aimer l’autre, et vouloir essayer d’accompagner celle ou celui qui a une demande, un projet. Nous ne disons pas que nous réussirons tout, mais nous essaierons sans cesse. C’est notre crédo, car c’est notre tempérament, notre engagement. C’est ce que j’ai porté sur le sujet que l’on m’a confié quand j’ai pu le faire comme élu municipal, et la détermination sans faille d’Isabelle en fera une conseillère départementale d’une redoutable efficacité.

Un vrai binôme en campagne, un vrai binôme au conseil départemental. Une fois élu-e-s, nous ne disparaîtrons pas pendant 5 ans pour revenir ensuite se faire réélire. Nous ne demandons qu’à pouvoir le démontrer. Le renouveau des pratiques politiques est pour nous une exigence et une évidence.

Présents sur le terrain Quimpérois depuis tant d’années, nous vous demandons votre confiance. Confiance au bilan de l’action de Pierre Maille. Confiance en notre capacité d’action. Confiance en nos engagements de présence et de travail. Confiance en nous. Elle sera rendue, c’est notre engagement absolu.

Aux urnes Dimanche.

Amitiés Républicaines

https://www.youtube.com/watch?v=EoAlg_MZ6eo&feature=share

 

Engagement de présence et de travail.

 

1383412_442002992631944_784367835563588374_n

En décembre 2014, avec Isabelle, dans le cadre de la campagne départementale, notre souhait le plus absolu était de porter les valeurs qui nous sont si chères, y compris au regard des principaux champs de compétence du conseil départemental, tout en prenant du plaisir à faire campagne.

Sans parler des portes à portes, des présences sur les marchés ou ailleurs, que d’assemblées générales, de rencontres sportives, de portes ouvertes, de vernissages, d’expositions, de performances.. Nous avons été au carrefour de tant de créativités de citoyen-e-s engagé-e-s et passionné-e-s. Assister et soutenir les professionnels, les bénévoles qui font battre le cœur de la ville est non seulement la moindre des choses, mais c’est aussi notre passion. De par nos engagements depuis tant d’années, nous n’avons pas attendu la campagne électorale pour le faire. Il ne s’agit pas de se montrer mais de venir à la rencontre.

La politique se fait pour les autres et non pour soi. Cumuler les délégations d’élus dans différentes collectivités n’est pas, ni sérieux, ni responsable et ne permet pas de s’impliquer réellement dans les dossiers qui vous sont confiés. Les services ne sont pas rendus à moins de sacrifier une de ses deux missions.. C’est vraiment faire de la politique comme les autres.. Les champs de compétence du Conseil Général sont trop importants dans le quotidien pour être négligés au profit de calculs personnels.

Etre élu local représente une réelle opportunité d’agir concrètement au service des habitant-e-s d’un territoire. Il ne s’agit pas d’être présent-e- pendant les élections et de disparaître ensuite pendant de nombreuses années.

En ce qui nous concerne, notre sincérité est entière, notre engagement est total et nos propositions très concrètes. Nous faisons face à cette terrible contradiction de candidat-e-s extrême droite d’une part absents de toujours sur le terrain local, associatif, celui du changement de la cité et d’autre part de leur omniprésence médiatique télévisuel.

Depuis décembre, après s’être mutuellement choisis, nous battons la campagne au quotidien, passionnés par l‘enjeu départemental. Je suis fier de travailler avec Isabelle, qui incarne le renouveau en politique et porte une ambition réelle d’émancipation de l’autre. Le conseil départementall aura besoin d’un engagement aussi sincère et d’un œil aussi expert que le sien. Nous sommes persuadés que la confiance peut se rétablir par l’engagement des élus locaux. La façon dont l’on fait campagne, dont on s’investit depuis des années est déjà un indicateur de l’élu-e- que l’on compte devenir. A ce titre, il ne faut pas se tromper d’élection et nous vous demandons votre confiance dès le Dimanche 22 Mars prochain, en votant pour un binôme qui renouvèlera les pratiques politiques, qui travaillera à l’attractivité de notre territoire, qui assurera cohésion sociale et solidarité pour celles et ceux qui en ont besoin et qui sera présent sur son canton. Le suffrage universel étant notre seul maître, nous rendrons cette confiance. Notre force est notre authenticité.

Notre guide : la proximité, la vraie.

20150304_193432

Pour notre première réunion publique hier, nous avions la chance d’accueillir Pierre Maille, Président du Conseil Général. Nous lui avions demandé d’intervenir sur les politiques menées par le conseil départemental à tous les âges de la vie, de la naissance à la fin de vie. Pierre Maille a donné avec force et détail de nombreux exemples concrets de dispositifs qui accompagnent sur un mode individuel les finistériennes et les finistériens. La proximité a remplacé le clientélisme avec l’arrivée de Pierre Maille au Conseil Général. La parité a augmenté, le Département s’est désendetté et les solidarités se sont développées.

Nous avons ensuite présenté quelques-unes de nos propositions en lien avec les âges de la vie, en insistant entre autre sur le soutien au développement des modes d’accueil pour la petite enfance ; du mieux vivre ensemble pour les collégiens de notre canton, en travaillant autour du respect, de la citoyenneté, et à travers l’alimentation en circuit court ; le travail à l’échelle de l’intercommunalité sur la création d’un lieu dédié à la jeunesse ; l’affirmation du libre choix de vie pour nos aînés à travers notre travail sur des structures innovantes type appartement regroupés, au cœur de nos quartiers ; le travail autour de l‘amélioration de l’accès aux droits des personnes en situation de handicap ne sont que quelques exemples des propositions concrètes qui sont les nôtres.

Isabelle et moi sommes sur le terrain, et pas uniquement dans le cadre de cette campagne, notre engagement associatif dans la vie de la cité remonte à de nombreuses années. Nous, nous ne cumulerons pas les mandats ; Nous serons présents auprès des habitant-e-s de notre canton pour répondre au mieux aux attentes, y compris car nous sommes ancrés dans la réalité, à travers nos métiers et nos différents engagements ; nous assurerons un contre-pouvoir local face à la casse actuelle à Quimper des politiques culturelles et socio-culturelles. Notre authenticité est réelle, notre expérience est solide, notre passion est totale. Nous sommes un binôme complémentaire et aux valeurs de gauche ancrées.

Nous sommes prêts et nous ne demandons pas les scrutins pour disparaître ensuite pendant des années et ne revenir qu’au moment des élections. Nous ne voulons pas faire croire que tout fonctionne parfaitement (car c’est impossible), et nous nous engageons dans une volonté progressiste. Comment ne pas comprendre le dépit de trop nombreux concitoyens, mais au niveau local, des femmes et hommes de terrain sont prêts à s’engager pour travailler évidemment sur les projets structurants du Département mais aussi pour être proches de celles et ceux à qui l’on demande la confiance.

La base de notre engagement repose sur cette confiance réciproque. Nous savons que la confiance en la politique, même locale n’est pas une évidence mais nous ne nous découragerons pas. Nous savons que trop de citoyennes et de citoyens ont besoin d’être accompagnées, nous ne les oublierons pas.