Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

mon Finistère demain.

Mon finistere demain

La démocratie participative fut une volonté collective affichée de notre équipe Finistère et Solidaires lors de la campagne des élections départementales.

La démocratie représentative est certes le fruit historique d’une forme de compromis (obtenu dans le sang par ailleurs) entre des exigences de pré-carré en terme de pouvoir des puissants et une aspiration populaire prolétarienne légitime à la prise en main de son propre destin.

Et si aujourd’hui, il existe une résurgence de cette crise démocratique, et qu’il n’est pas à exclure que nous sommes à l’augure d’un nouveau changement de modèle, dans l’existant, la démocratie représentative, comme participative ne peuvent fonctionner l’une sans l’autre, en s’ignorant, au risque de l’inefficience. Sans parler du cynisme, pourtant réaliste de Churchill, ou de la pensée Desprogiennes qui voyait la démocratie comme « la dictature du peuple ».., je ferai mienne la citation suivante d’Al Smith : « Tous les méfaits de la démocratie sont remédiables par davantage de démocratie ». Ce qui pousse à l’humilité et la quête permanente de sens, celui de l’horizontalité, tant l’exercice démocratique est infiniment périlleux.

Ainsi, depuis quelques semaines, nous la mettons en œuvre à travers la plateforme collaborative que vous trouverez sur le site du département du Finistère en cliquant : ici.

L’idée est bien de contribuer sur le ou les sujets que l’on souhaite afin d’apporter des idées, pour construire ensemble le Finistère de demain. Ce genre d’exercice permet parfois de trouver quelques pépites, et permet surtout à celles et ceux qui le souhaitent de participer à la construction des politiques publiques. C’est ici faire œuvre de modernité que d’avoir la volonté d’impliquer les habitant-e-s d’un territoire. Et c’est ici tout sauf un leurre, car si les services et les élu-e-s travaillent bien sur également ce projet, il s’agit bien d’apports qui permettent de balayer le plus grand nombre de thématiques, et dans leur détail.

Ainsi, demain soir, Mardi 22 Mars, nous serons présents dans 7 communes du Finistère. Vous trouverez ici les lieux précis : Lieux des réunions publiques. Je vous attends pour ma part, avec mes collègues Anne Maréchal et Stéphane Le Bourdon à Douarnenez à l’Auditorium de la médiathèque Georges Perros.

Dans la même idée, et nous reviendrons vers vous à cet effet, je vous donne les dates de nos réunions publiques, compte rendu d’un an de mandat avec ma collègue conseillère départemental Isabelle Assih :

Mardi 19 Avril à 18H30 à la MJC de Kerfeunteun

Lundi 25 Avril à 19H00 à la mairie de quartier d’Ergué Armel.

Les Rétrogrades…

Après Sarkozy sur les écoles, Fillon sur le logement…

En effet l’ancien premier ministre, tout comme l’ancien président insulte gratuitement le droit des personnes en situation de handicap..

Dans un haut dérapage démagogique, F. Fillon estime, je cite « absurde » que tous les logement soient accessibles « aux handicapés »…

Bien sûr que l’inflation des normes et la lourdeur administrative pèsent parfois sur les entrepreneurs.. Mais il existe là comme une forme de constance impressionnante, une grande cohérence, à faire payer toujours aux mêmes le poids de la réglementation… A en croire Messieurs Fillon et Sarkozy, il faut donc des ghettos scolaires, proche de ghettos d’habitations.

Ma seule satisfaction sera de mettre pour une fois d’accord les deux concurrents à la primaire de la droite sur le fait que franchement, les personnes handicapées abusent..

Cohérence que de contraindre les personnes handicapées à la double peine, consistant à ne pas avoir à choisir comme tout le monde une école et un logement.. J’espère juste qu’ils se mettront d’accord pour rapprocher l’école accessible des logements qui le seront aussi.. Autant parquer celles et ceux qui posent problèmes et qui sont une charge pour l’économie nationale..

Le seul point commun est le renoncement des « LR » à toute notion de justice et d’égalité.. Comme si, et très sincèrement, au-delà des alternances politiques, nous n’étions pas parmi les pays Européens les plus à la traine en matière d’accessibilité..

Tout comme ce fut le cas pour N. Sarkozy, j’invite F. Fillon à venir rencontrer les « déplaceurs de montagne » que sont les parents d’enfants en situation de handicap pour leur exposer leurs théories progressistes. Je ne savais pas que LR signifiait : Les Rétrogrades.

 

Merci Arno…

De la chaleur et de la douceur hier soir à Rosporden, avec le concert d’Arno..

Un grand bonhomme cet Arno.. Belge, bègue, torturé, poivre et sel, et pourtant une vraie rock star, une sensibilité à fendre l’âme.. L’antithèse d’un autre rocker, belge aussi.. Mais depuis peu et pour des raisons fiscales…

Il en devient beau et magnétique le Arno tant il maîtrise pleinement son art et qu’il est le PATRON sur scène.. Sa voix cassée est poétiquement hurlante et nous dit là toute la souffrance de ce loup des terres et des mers.. Générosité et humilité.. Enchaînant rock électrisant, ballades sensibles et aériennes, la palette est complète avec parfois du ska et même du reggae..

Et puis il s’en fout Arno… Et il a raison.. Il nous conte des histoires où il manque parfois le début, souvent la fin, et dont la finalité demeure parfois obscure.. Mais avec un sens de la formule à couper au couteau.. La factrice, son oncle réincarné en mouette, mais sans lunettes etc etc…

Et puis, il y a des chefs d’œuvres… Morceaux choisis arbitrairement :

« Avec rien je suis bien… Avec peu je suis mieux »…

Et puis, en nous faisant faire les mouches en levant tous les mains et en les agitant, il nous hurle :

« Au chômage les psychiatres »…

Et comment ne pas évoquer son cri soudain, et annonciateur de la reprise « des filles du bord de mer » :

« Vive les moules !!!! »

Bref, il faisait chaud, ça puait la bière et le rock, ça transpirait la liberté et les complaintes du poète enchanteur et humaniste Arno n’implorent rien d’autre chose que le bonheur universel

« Les yeux de ma mère« … « la reine du suppositoire ».. Bijou d’une poésie argotique propre à ce génie que l’on écouterait sans fin… :

https://www.youtube.com/watch?v=2rrYrTQUlY0