L’Unité pour l’Egalité…

La droite s’est choisi son candidat au regard d’un processus qui, il faut bien sur le reconnaître a été pour eux une réussite.. Elle a surtout voté pour une idéologie ultra-conservatrice et infiniment libérale. Le choix est clair et sans aucune ambiguïté.

La réponse de la gauche doit être double :

Tout d’abord, le devoir de l’unité, qui demeure la condition indispensable de la victoire de la gauche, dans toute la force de sa diversité. Il s’agit donc de reconnaître ses erreurs, de faire œuvre de responsabilité, de prendre de la hauteur, de lutter contre les combinaisons qui ne mènent qu’à un chemin, celui de la défaite de la France et de la mort de la gauche.

Ensuite, l’exigence d’égalité. « Elle est notre étoile polaire » comme l’a dit récemment Jean Jacques Urvoas. Il nous revient de défendre les employés, les ouvriers, les chômeurs, les précaires et la France qui souffre, face à des projets de réformes totalement inégalitaires et un jusqu’auboutisme de caste.

Notre message doit être celui de l’espoir, et de ne surtout pas se résoudre à un duel trop annoncé entre une droite extrême et une extrême droite. A cet effet, le socle de nombreuses politiques de gauche, au travers le socialisme municipal et le socialisme territorial donne souvent l’exemple.

Ce message doit porter sur l’ancrage à gauche et la compréhension du réel, à travers par exemple une réforme fiscale, qui permettra une justice sociale du quotidien.

Il s’agira d’un choix de société entre deux blocs, qui n’offre que peu d’espace au centre en réalité. Celui-ci, le MODEM, l’UDI, ses cadres, militant-e-s, électeurs ne peuvent se retrouver autour des innombrables mesures de casse sociale que cette droite dure annonce. Car en terme de représentation politique, cette primaire ne fut pas celle de la droite et du centre.. Mais bel et bien la primaire de la droite et du parti démocrate-chrétien…

Les axes programmatiques de la droite qui a triomphé hier soir sont le démantèlement de la sécurité sociale, de nombreux déremboursements, la hausse de la TVA, des saignées dans les services publics et les collectivités, donc dans le secteur associatif, la baisse des impôts pour les plus riches, l’abandon d’une politique environnementale etc..

La stratégie de la radicalisation tatchérienne pour parler à un cœur électoral ne permettra peut-être pas au nouveau champion de la droite de dépasser les 50 %.. Le radicalisme de la droite Française ne pourra pas éteindre l’intensité du pays des lumières à défaut d’un avènement conservateur et traditionaliste.

Entre le maintien de l’austérité, uniquement pour les classes populaires et le renoncement de cette orthodoxie pour rassembler plus large, le chemin sera soit celui de l’inégalité, soit celui du mensonge.

Comme le disait François Mitterrand : « Il y a toujours un avenir pour ceux qui pensent à l’avenir ».

 

Étiquettes : , , , , , , , , , ,
Previous post
Next post

2 Responses to L’Unité pour l’Egalité…

  1. Jeannine.kerdranvat says:

    Quel désastre ! Il me semble (où alors je dormais !) que les deux candidats en lice n’ont jamais évoqué les problèmes de migrations, d’attentats, de Daech enfin. Gros sujet qui fâche ?

    Et notre « Sécu » que va-t-elle devenir ? Nous aurons une médecine à deux vitesses ! Et quid du service public …. Je te livre tout ça en vrac. Tout ce qui tourne dans ma petite tête. On ne peut pas reprocher à Fillon de ne pas avoir été clair. Comment se fait-il que tant de gens l’ont prébiscité en toute connaissance de cause ? Beaucoup risquent de déchanter.

    Devons-nous nous considérer déjà comme vaincus …et pour longtemps ? ou redresser la tête ?
    Attendons la suite … A bientôt et bon courage !!!

  2. morvan rémy says:

    Bonjour Jean-Jacques .
     » Il n’est pas d’avenir sans mémoire ! » c’est notre slogan ou leit motiv dans notre Association .
    Mais ici il n’est pas question de slogan mais de simple réalité . Bon courage à toi avec toute mon amitié. R.Morvan
    N.B : je viens de recevoir un courrier de Patricia ADAM assez surprenant, mais qui nécessite une réponse qu’elle aussi trouvera surprenante, mais polie .

Postez un commentaire