Le Blog de Jean-Marc Tanguy
Le Blog de Jean-Marc Tanguy

On en prend plein la g…..

La médiocre richesse de l’actualité politique motive ma plume à se tremper dans l’acier pour coucher sur le papier des bien funestes pensées, mais toujours teintées d’une forme d’utopique espoir. J’avais le fil conducteur, il me manquait le titre. Pour ça, il me suffit ce midi d’entendre à la radio une voix bien connue, une voix chaleureuse mais en colère dire ceci à propos des élus locaux, des militants socialistes sur le terrain : « on en prend plein la gueule ». Martine Aubry reflète comme souvent le fond de ma pensée en dénonçant avec force les injustes amalgames entre les pitoyables comportements de certains-e-s de nos responsables politiques nationaux et le profond engagement des acteurs de terrains que nous sommes, peu importe l’obédience.

En effet, la trêve estivale me conforte dans l’idée que le pays, s’il n’est pas en train de mourir, connaît en tout cas une interminable agonie qui a explosé toute confiance entre celles et ceux qui sont élus et celles et ceux qui votent. Les médias qui font un micro-trottoir, c’est un peu la télé qui fait le trottoir.. Mais les grandes chaînes n’en organisent plus sur le ressenti envers les politiques, car surviennent alors des tombereaux d’insultes. Pour le dire autrement, les citoyens nous détestent.. Sauf que je m’en sens à l’abri, car je suis aussi et surtout un citoyen, qui à la périphérie, est engagé en responsabilité bénévolement dans un parti politique et élu municipal de province.

Tous les jours, les responsables nationaux qui portent définitivement mal leur nom donnent le bâton pour nous faire battre.. Un concours de beauté permanent de divas qui la main sur le cœur décrète la croissance et le pouvoir d’achat, en se passant l’autre main sur les cheveux afin d’assurer le meilleur profil télégénique… Un secrétaire d’état qui donne des leçons à la terre entière, en négligeant la décharge qui se trouve sous son paillasson.. Des élus locaux nationalistes qui démontrent dans leur municipalité que le FN n’est pas un parti comme les autres, mais pire que les autres.. Un parti d’opposition dont de nombreux membres se déshonorent gravement en attaquant une ministre sur ce qu’elle est, plus que sur ce qu’elle fait, un président de la république qui semble s’éloigner de plus en plus de ses compatriotes qui fondent pourtant tant d’espoir en un homme providentiel qui n’existera jamais plus…

Je constate, y compris localement que certains-e-s choisissent de se mettre en dehors de la notion de parti, tirant ainsi les conséquences de la faillite d’un système. Je le comprends pleinement mais pour ma part, je ne m’y résous pas encore..

« Indécrottablement », je crois aux vertus de l’action de proximité, à la réintroduction de la notion de service au peuple que doit tout élu en retour de son élection. « Il faut beaucoup de naïveté pour faire de grandes choses » (René Crevel) et il me semble que les partis politiques peuvent encore, du moins localement faire œuvre de sincérité et travailler avec une force collective au meilleur accompagnement des concitoyens qui, à nos côtés, sont au bord du gouffre. Mais nos cadres de travail doivent se transformer car nous générons depuis des décennies une armée de technocrates cultivés thématiquement mais décérébrés humainement.

Nous avons une œuvre incommensurablement gigantesque devant nous, dans une ambiance délétère et avec une médiocrité constante de nombre de politiciens professionnels, mais nous le devons, et d’abord à nous mêmes. Pour ça, il nous faut repartir à zéro, ne serait-ce que réapprendre à dire bonjour, arrêter les puériles joutes oratoires systématiques, simplifier notre rapport à l’autre, et redescendre dans une arène qui, sans cette révolution permanente des esprits finira par devenir notre tombeau.

I have a dream..

Mardi 26 Aout 10H00 : François Hollande décidait que l’heure était grave et se mit à regarder les statistiques de la précarité dans notre pays, tout en lisant les résultats des derniers scrutins des élections municipales et européennes villes par villes, bureaux par bureaux… Il est l’heure de renverser la table..

Mardi 26 Aout 11H00 : le président convoque une réunion extraordinaire à l’Élysée avec de nombreuses personnalités de gauche qui se succèdent.

Mardi 26 Aout 13H00 : Conférence de presse où le patron de l’Élysée annonce une union impérative des forces de gauche pour répondre d’urgence à trop de souffrances de nos compatriotes et à la montée de la haine dans le pays. Il annonce une quinzaine de mesures rapides, emblématiques, peu coûteuses à destination des milieux les plus précarisés et des classes moyennes. Le pacte de responsabilité est maintenu mais assoupli et à destination prioritaires des TPE et PME avec un renforcement des engagements sur l’emploi, l’écologie, le mieux disant social. Il se rendra à un JT du soir pour expliquer la méthode au niveau européen afin que l’Europe ne soit plus le seul continent au monde à continuer la politique de l’austérité.

Mardi 26 Aout 14H00 : Une fois la méthode mise en place, le superflu jeu d’égo passe après et celui des compétences passe avant ; le jeu des courants après, celui de la gauche forte et unie avant. Un casting qui va de Manuel à Clémentine, en passant par Martine, Eva, Pierre, Najat, Ségolène, Michel, Stéphane et les autres..

Mardi 26 Aout 19H45 : Le chef de l’état explique au journal télévisé… d’ARTE…. qu’il recevra demain Matteo Renzi afin de travailler sur un accord avec le premier ministre espagnol et portugais sur la fin de l’austérité avec la croissance et le pouvoir d’achat. Ils se rendront ensuite tout deux et avec tous les chefs d’états Européens qui le souhaitent à Athènes pour une conférence exceptionnelle Vendredi 29 Aout pour rencontrer Monsieur Samaras et annoncer une nouvelle aspiration Européenne, avec Madame Merkel qui est priée de se joindre à la majorité Européenne ainsi mise en place..

Mardi 26 Aout 20H44 : Les ministres en charge de la question annoncent collectivement la première mesure gouvernementale, à savoir la volonté d’un nouveau travail sur la carte des régions, avec pris en exemple la nécessaire réunification de la Bretagne.

Mardi 26 Aout 23H50 : ITV, BFM, LCI, LCP L’Express, Le Point, Le Figaro, Le monde, Libération, les échos et Radio Classique ont collectivement commandé un sondage à BVA, IPSOS, LH2, CSA, Opinion Way, IFOP ; TNS Soffres Harris Interactive, VIA VOICE où en quelques heures la cote de popularité de Monsieur Hollande est passée de 17% à 71%. Chiffre correspondant au pourcentage de Français ayant retrouvé confiance en leurs élus.

Mercredi 27 Aout 07H25 : Je me réveille… j’ai fait un rêve.. Aussi incohérent que peut être un rêve, comme chacun sait…

J’allume France Inter.. Ha oui, là, c’est sur.. J’ai fait un rêve..